Dojo zen de Saint-Denis de la Réunion

  Pratique de la méditation zen

 

Qu'est-ce que le zen ?


Le zen, c'est zazen

« Zazen est difficile, je le sais. Mais, pratiqué quotidiennement, il est très efficace pour l'élargissement de la conscience et le développement de l'intuition.

Zazen ne dégage pas seulement une grande énergie, c'est une posture d'éveil. Pendant sa pratique, il ne faut pas chercher à atteindre quoi que ce soit.

Sans objet, il est seulement concentration sur la posture, la respiration, et l'attitude de l'esprit. »

Maître Taisen Deshimaru


Le Zen consiste essentiellement en la pratique de Zazen:
- Za: s'asseoir
- Zen: méditation

Zazen n'est rien d'autre que s'asseoir dans la tranquillité et devenir intime avec soi-même.
Il ne repose sur aucun dogme ni aucune idéologie.
Il est une école de concentration, d'attention, de connaissance de soi et de lâcher prise.

C'est une pratique qui a été transmise de maître à disciple, de personne à personne, depuis 2600 ans.


La posture tranquille de Bouddha est l'image parfaite du zen.

Rester ainsi calmement assis, sans penser à rien de spécial. Laissez passer les pensées, les sensations, les perceptions après en avoir pris conscience un instant et revenir à l'attention à la posture du corps et à la respiration. Ainsi, notre esprit, parfaitement conscient de ce qui se passe, sans rien rejeter, sans rien poursuivre, ne stagne pas et reste disponible pour accueillir la nouveauté de chaque instant sans se laisser emporter.

Il retrouve sa véritable tranquilité et s'éveille naturellement à l'instant présent.

L'essence du zen est là, dans la concentration sur cette posture et sur la respiration.

Son expérience aide à retrouver un sens à sa vie et un fondement aux valeurs dont nous avons besoin pour guider nos actions.
Une pratique régulière de zazen, concentrés sur la posture du corps et la respiration, avec un esprit ouvert et libre, contribue à un meilleur équilibre et renforce notre santé. Elle permet d'éliminer le stress et l'agitation mentale.

Le zen est un art de vivre qui stimule la créativité qui nous permet de faire l'expérience d'un éternel présent.


Zazen ne vise pas à rechercher un état spécial de la conscience, mais au contraire, à retrouver les conditions normales, originelles du corps et de l'esprit.
Maître Deshimaru



La posture du corps

Asseyez-vous sur le zafu (coussin rond de méditation) et croisez les jambes. En lotus, posez le pied droit sur la cuisse gauche et ramenez le pied gauche sur la cuisse droite. En demi-lotus, posez le pied droit sur la cuisse gauche ou vice-versa.

Avec le bassin basculé vers l'avant, on prend fermement appui avec les genoux sur le sol, on détend le ventre et on laisse le poids du corps presser sur le coussin.

Le poids du corps s'appuie sur ces trois points: les 2 genoux et le périnée pour se sentir bien enraciné dans l'assise.

A partir de la taille, on étire la colonne vertébrale et la nuque en relâchant les tensions du dos et des épaules. On pousse le ciel avec le sommet de la tête.

Le menton est rentré, le regard posé devant soi sur le sol, ne fixe aucun objet en particulier, ne s'attache à rien.

La langue est contre le palais, la pointe de la langue contre les incisives.

Pratiquer zazen, c'est apprendre à se connaître soi-même, c'est prendre conscience de ses conditionnements pour s'en libérer.

La main gauche est dans la main droite, tranchant des mains en contact avec le bas-ventre, les pouces horizontaux formant un bel ovale.

Dans cette position les mains ne saisissent rien, ce qui correspond à l'état d'esprit en zazen.


Respirez naturellement et expirez calmement, longuement, profondément sous le nombril.

Avec la pratique s'installera une expiration lente et profonde, qui pousse la masse abdominale vers le bas et crée une concentration d'énergie au point appelé ki kai tanden (océan de l'énergie). Cette respiration abdominale naturelle est le lien entre le corps et l'esprit.


L'état d'esprit

Laisser passer les pensées, les images, les souvenirs qui apparaissent durant zazen, comme des nuages dans le ciel, sans essayer de les retenir ou de les entretenir, ni de les chasser.

Dans le dojo naît une émulation qui vous empêche de céder à la première fatigue, à la première douleur. Faire zazen ensemble, avec les autres, nous conduit à pratiquer chaque zazen comme si c'était la première fois.

La pratique du zen ne s'appuie sur rien: pas de visualisation, pas de concentration sur un objet, rien, rien du tout.

Tous les phénomènes sont inclus dans la pratique. On abandonne toute séparation d'avec le monde extérieur: il n'y a plus vraiment d'intérieur et extérieur.

On pratique ainsi avec toutes les existences.


Retrouver la condition normale

La méditation zen est un effort sans effort : accepter de ne rien faire de spécial, ni physiquement ni mentalement, pour que l'esprit rencontre l'esprit. Dans nos vies, selon les circonstances, on est toujours prêt à faire beaucoup de choses; se dépouiller de tous les "faire": c'est retrouver la condition normale du corps et de l'esprit..

En pratiquant ainsi, notre pratique devient elle-même réalisation, c'est-à-dire libération d'avec toutes nos illusions, en observant ainsi la vacuité et l'harmonie avec toutes les existences dont nous partageons la même nature, la même essence: une existence totalement interdépendante, sans ego séparé.

 



Tags : zen, méditation, zazen, dojo zen, bouddhisme zen, Bouddha, Saint-Denis, La Réunion, 974,